Brexit : l’anglais coûtera 300 millions de plus au budget européen

Une étude de l'UCLouvain publiée dans la revue Regards économiques estime le budget des langues à environ 1 milliard d'euros. Le coût de l'anglais, qui reste une langue officielle et procédurale (de travail), s'élève à près d'un tiers de ce budget. "Mais l'allemand et le français n'ont pas dit leur dernier mot", estime le professeur Victor Ginsburgh (ULB), co-auteur de cette étude avec Juan Moreno-Ternero (Universidad Pablo de Olavide de Séville).

Brexit : l’anglais coûtera 300 millions de plus au budget européen
©AFP
"Si la Hongrie quittait l’Union européenne, on ne se poserait pas trop la question de savoir s’il faut garder le hongrois comme langue officielle. C’est plus compliqué pour l’anglais", lance en forme de boutade Victor Ginsburgh, professeur d’économie à l’ULB et chercheur au Core (UCLouvain). Avec le Brexit, la question se pose naturellement de savoir ce qu’il va advenir de l’anglais "mais la langue...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet