"Le Brexit entraînera une perte de vitesse des échanges"

"Cet accord écarte le risque de l’introduction de tarifs ou de quotas douaniers sur les échanges entre l’UE/la Belgique et le Royaume-Uni. Ceci est une bonne nouvelle pour nos entreprises belges parce que le Royaume-Uni est l’un de nos plus importants partenaires commerciaux", pointait ainsi la FEB dans son communiqué quelques heures après l'annonce d'un accord. Mais plus largement, quel impact ce deal pourrait avoir sur l’économie à plus long terme ? Entretien avec Philippe Ledent, économiste senior chez ING.

"Le Brexit entraînera une perte de vitesse des échanges"
©BELGA
"Un vrai soulagement, un joli cadeau de Noël en temps de coronavirus", a immédiatement communiqué la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) après l’annonce d’un « deal » entre le Royume-Uni et l’Enion européenne. C’est qu’après le choc du "Leave" en juin 2016,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet