Brexit : après le stress du no-deal, les milieux d’affaires européens respirent (un peu)

Le nouvel accord commercial entre l’Union européenne et le Royaume-Uni est perçu comme un mal nécessaire, un passage obligé. Son influence sur les économies européennes est aussi en quelque sorte diluée par les effets, eux autrement plus dévastateurs, de la crise du Covid-19.

Pour des industries comme l’automobile ou l’aéronautique, l'accord commercial était d'une importance capitale.
Pour des industries comme l’automobile ou l’aéronautique, l'accord commercial était d'une importance capitale. ©BELGA
Un soulagement teinté d’une certaine prudence. Tel est le sentiment qui prédomine dans les milieux d’affaires...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet