Malgré le Brexit, “dans l’immédiat, l’Union européenne reste dépendante de la City de Londres” estime l’eurodéputé belge Philippe Lamberts

On s'oriente probablement vers des relocalisations morcelées de certaines activités financières, qui ne permettront pas à une ville du continent de se substituer à la City.

Peu de chances de voir une ville du continent européen devenir la nouvelle City.
Peu de chances de voir une ville du continent européen devenir la nouvelle City. ©Shutterstock
La City de Londres a toujours estimé qu’elle avait beaucoup à perdre avec le Brexit. Et de fait, les termes de l’accord de 1 256 pages augurent un avenir moins prospère pour la place financière anglaise. Même si à ce stade,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet