Pourquoi 2021 ne sera pas l'année de la relance

Les prévisions de croissance pour 2021 sont trop optimistes. Les facteurs d’incertitude restent trop nombreux. Il semble acquis que 2021 ne signera pas le retour à la normale. État des lieux en cinq points.

L’année 2021 risque d'être “le vrai visage de la crise” et non l'année de la relance.
L’année 2021 risque d'être “le vrai visage de la crise” et non l'année de la relance. ©Shutterstock
Elles oscillent entre 4 et 5 % dans la plupart des institutions financières. La dernière en date postule même un taux de croissance du PIB de 4,8 % en 2021 et émane de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB). Les projections économiques du PIB pour l’année nouvelle interpellent, “parce qu’elles...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet