L'activité économique en Belgique a progressé au quatrième trimestre 2020

Le PIB de la Belgique a progressé pendant les deux derniers trimestres de l'année 2020. Il reste toutefois bien en-dessous de son niveau de 2019.

L'activité économique en Belgique a progressé au quatrième trimestre 2020
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Le produit intérieur brut (PIB) en volume, corrigé des variations saisonnières et des effets de calendrier, a augmenté de 0,2 % au quatrième trimestre de 2020 par rapport au trimestre précédent, selon une première estimation de la Banque nationale de Belgique (BNB) vendredi. Sur l'ensemble de l'année 2020, le PIB s'est contracté de 6,2 %, soit un repli trois fois plus important que celui accusé pendant la grande récession (-2,0 %) de 2009.

La croissance à un an d'écart demeure elle sensiblement négative, à -4,8 %. Un retour au niveau de l'activité économique d'avant la crise du Covid-19 n'est donc pas encore à l'ordre du jour, souligne la BNB.

Selon cette première estimation pour le quatrième trimestre, la valeur ajoutée s'est néanmoins accrue par rapport au trimestre précédent, de 4,7 % dans l'industrie et de 3,3 % dans la construction, alors qu'elle a baissé de 0,6% dans les services.

Ces chiffres de croissance sont toutefois empreints d'une incertitude plus grande que d'habitude, souligne la Banque nationale. Faute de données administratives, en particulier pour le mois de décembre, cette estimation a été réalisée selon une méthode adaptée.

Sur la lancée du trimestre précédent

Au troisième trimestre 2020, l'activité économique avait connu une nette reprise , à +11,6 % par rapport au trimestre précédent, indiquent encore l'Institut des comptes nationaux et la Banque national de Belgique. Le deuxième trimestre avait fait l'objet d'un recul historique (-11,8 %) de l'activité en raison de la pandémie de coronavirus.

La croissance à un an d'écart reste toutefois fortement négative, à -4,3 %, et l'activité économique n'a pas encore retrouvé son niveau d'avant la crise sanitaire, notent les deux institutions. Au troisième trimestre 2020, la valeur ajoutée s'est accrue de 11,4 % dans l'industrie, de 19,3 % dans la construction et de 10,5 % dans les services.

L'emploi intérieur a, quant à lui, crû de 0,2 % (7 400 personnes) en comparaison avec le trimestre précédent, tandis que le volume de travail des salariés a connu une hausse de 12,9%.

"Les mesures de soutien adoptées actuellement par les pouvoirs publics dans le cadre de la crise sanitaire (notamment le chômage temporaire pour les salariés et le droit passerelle pour les indépendants) ont permis de relâcher la pression sur l'emploi", expliquent l'ICN et la BNB. "Le volume de travail des salariés a pour sa part été influencé directement par l'évolution de l'activité économique."