Les compagnies aériennes européennes ne veulent pas de l'accord entre l'Union européenne et le Qatar

Un accord en cours de négociation doit ouvrir davantage le ciel européen à Qatar Airways. Mais les compagnies aériennes européennes s'y opposent et craignent notamment des pertes d'emplois massives.

L'accord négocié en 2019 donne à Qatar Airways un meilleur accès à l'espace aérien européen.
L'accord négocié en 2019 donne à Qatar Airways un meilleur accès à l'espace aérien européen. ©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Les compagnies aériennes et les syndicats veulent qu'un accord négocié entre l'Union européenne et le Qatar soit arrêté en raison de la crise du coronavirus. Cet accord menacerait selon eux de nombreux emplois en Europe, d'après l'association de pilotes allemands Cockpit. L'accord négocié en 2019 donne à Qatar Airways un meilleur accès à l'espace aérien européen. En échange, les compagnies des émirats doivent concurrencer équitablement les compagnies aériennes et appliquer de meilleurs standards en matière sociale. Le Conseil des ministres de l'UE doit encore approuver cet accord.

Lufthansa s'est déjà prononcée en faveur d'un réexamen de l'accord. "L'ouverture du marché à court terme ne doit pas se faire au détriment de l'Union européenne et de ses emplois", a déclaré la porte-parole de Lufthansa, Sandra Courant. La Commission européenne doit s'assurer avant de signer que les dispositions seront effectivement respectées, dit-elle.

En Allemagne, le syndicat Verdi, l'association de pilotes Cockpit et le patron de Lufthansa ont demandé le soutien du ministre allemand du Transport. Selon plusieurs informations, Air France-KLM s'opposerait aussi à l'accord.

Sur le même sujet