Karine Lalieux au sujet du 2ème pilier des pensions : "Je ne peux pas accepter que l’inégalité résulte de ce régime"

En suggérant de modifier le système de pensions complémentaires, le Conseil supérieur des finances crée la polémique. De son côté, la ministre des Pensions Karine Lalieux (PS) souhaite une réforme qui mettrait fin au dérapage budgétaire.

Karine Lalieux au sujet du 2ème pilier des pensions : "Je ne peux pas accepter que l’inégalité résulte de ce régime"
©GUILLAUME JC
Certes, ce n’est qu’un mémorandum destiné à alimenter les discussions politiques en vue de la future réforme de l’impôt. Mais la suggestion du Conseil supérieur des finances (CSF) d’adapter le deuxième pilier des pensions - les pensions complémentaires financées en entreprise - afin de financer partiellement la future réforme de l’impôt des personnes physiques (IPP), d’ici à 2024 selon la déclaration gouvernementale, suscite moult réactions indignées. Surtout sur la suggestion d’obliger les pensionnés à prendre (partiellement ou totalement) la rente, plutôt que le capital, à l’échéance...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet