L’emploi des personnes peu qualifiées, la faiblesse belge : "Les tendances à la précarisation de cette frange de la population vont se poursuivre"

Un rapport du Conseil supérieur de l’emploi balise le vieux problème qu'est l'emploi des personnes peu qualifiées. Et dans ce domaine, la Belgique fait figure de mauvais élève dans la classe européenne.

"La dégressivité des allocations de chômage est un levier, mais il faut s’interroger sur le niveau déjà très faible de certaines allocations, en dessous du seuil de pauvreté", souligne Steven Vanackere, vice-président du CSE et directeur à la Banque nationale (BNB).
"La dégressivité des allocations de chômage est un levier, mais il faut s’interroger sur le niveau déjà très faible de certaines allocations, en dessous du seuil de pauvreté", souligne Steven Vanackere, vice-président du CSE et directeur à la Banque nationale (BNB). ©BELGA
Par quelque bout qu’on le prenne, la Belgique fait pâle figure sur le terrain de l’emploi des personnes peu qualifiées - entendez celles qui ont au mieux obtenu un diplôme de l’enseignement secondaire inférieur. C’est le constat le plus criant à tirer du rapport livré par le Conseil supérieur de l’emploi (CSE) présenté par Steven Vanackere, vice-président du CSE et directeur à la Banque nationale (BNB) et Pierre-Yves Dermagne, ministre de l’Économie et de l’Emploi (PS). "Les tendances à la précarisation de cette frange de la population vont en outre se poursuivre ces prochaines...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet