L'Ever Given enfin remis à flot, la voie est libre sur le canal de Suez

L'Autorité du canal de Suez (SCA) a annoncé lundi la "reprise du trafic" dans cette voie maritime majeure obstruée depuis près d'une semaine par un porte-conteneurs géant, l'Ever Given, qui se trouvait encore en travers du canal quelques minutes seulement auparavant.

La Libre Eco avec AFP

Débloqué enfin. L’Ever Given, ce porte-conteneurs géant, long de 400 mètres, lourd de 220 000 tonnes, qui se trouvait en travers du canal de Suez depuis près d’une semaine a (enfin) repris la route.

Sa remise à flot n'a pas été de tout repos, la délicate manœuvre ayant notamment créé de nouveaux blocages sur le Canal de Suez, l'Ever Given ayant à nouveau été mis "de travers" au cours de l'intervention.

“L’amiral Osama Rabie, président de l’Autorité du canal de Suez, a proclamé la reprise du trafic de navigation dans le canal”, a annoncé en milieu d’après-midi la SCA dans un communiqué.

Lundi matin, la société néerlandaise mandatée pour le sauvetage, avait fièrement annoncé que le cargo était remis à 80% dans la “bonne direction” ajoutant que la poupe s’était “éloignée de 102 mètres de la rive alors qu’elle était à quatre mètres seulement” auparavant. Une première opération de renflouement menée vendredi avait échoué.

La difficulté du déblocage tenait surtout a nature du sol sous-marin sur lequel s’est échoué le porte-conteneurs géant.

Selon un ancien amiral égyptien, Ihab Talaat el-Bannane, “l’accident s’est produit dans la partie du canal où le sol rocheux avait été le plus difficile à creuser”. Depuis le début de l’opération, quelque 27.000 m³ de sable ont été dégagés, à 18 mètres de profondeur.

Entre 3 et 9,6 milliards de dollars

Le président de l’Autorité du canal, Ossama Rabie, a estimé qu’il faudrait “trois jours et demi environ” pour tout résorber, précisant que la voie d’eau allait fonctionner “24 heures sur 24, immédiatement après le renflouement du navire.”

Selon la revue spécialisée britannique Lloyd’s List, le blocage du canal a créé un embouteillage de 425 navires, qui attendaient lundi matin de pouvoir franchir ce goulot d’étranglement du commerce maritime mondial reliant la mer Rouge et la Méditerranée.

Les conséquences pour l’économie mondiale se chiffrent en milliards de dollars. La valeur totale des biens bloqués ou devant emprunter une autre route diffère selon les estimations, oscillant entre trois et 9,6 milliards de dollars. L’Egypte quant à elle perd entre 12 et 14 millions de dollars par jour de fermeture. Près de 19.000 navires ont emprunté le canal en 2020, selon la SCA.

113 navires d'ici mardi matin

Après le déblocage de l'Ever Given, plusieurs navires ont enfin pu entamer leur traversée du canal de Suez ce lundi soir. Les premiers navires ont commencé à circuler dans le canal autour de 18H00 , a annoncé l'amiral Osama Rabie, président de l'Autorité du canal de Suez (SCA), lors d'une conférence de presse à Ismaïlia lundi soir.

Le responsable égyptien a ajouté que l'objectif était, dans un premier temps, de faire passer 113 navires dans le canal entre 18H00 et 08H00 mardi, dans les deux sens de circulation.

Au total, plus de 400 navires, chargés de marchandises, de pétrole ou encore de bétail, étaient restés bloqués aux deux extrémités du canal et dans le Grand Lac Amer, un lac salé au milieu de celui-ci.