70% des 20-64 ans avaient un travail en 2020, mais l'écart entre Belges et citoyens non UE se creuse

En 2020, 70 % des Belges âgés de 20 à 64 ans avaient un emploi. Mais l'écart entre le taux d'emploi des Belges par rapport aux citoyens non-Européens s'est creusé.

70% des 20-64 ans avaient un travail en 2020, mais l'écart entre Belges et citoyens non UE se creuse
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

D'après Statbel, l'office belge de statistique qui tire un bilan de la stratégie Europe 2020 pour la Belgique, 70 % des Belges âgés de 20 à 64 ans avaient un emploi l'année dernière. L'objectif de la stratégie Europe 2020 était d'atteindre un taux d'emploi des Européens de 75 %. À l'instar de tous les États membres de l'Union européenne, la Belgique s'est fixé un objectif national, à savoir 73,2 %.

En 2020, 70 % des 20-64 ans avaient un emploi. Par rapport à il y a 20 ou 10 ans, on note une belle amélioration mais qui reste insuffisante. En 2000 et 2010, respectivement 65,8 % et 67,6 % des Belges de 20 à 64 ans avaient en effet un emploi.

Le pourcentage le plus élevé de personnes occupées âgées de 20 à 64 ans, à savoir 70,5 %, a été atteint en 2019. Cependant, en raison de la crise du Covid-19, le taux d'emploi est redescendu de 0,5 point de pourcentage entre 2019 et 2020.

Plus mauvais résultat depuis 20 ans

L'écart entre le taux d'emploi des Belges par rapport aux citoyens non-Européens a atteint l'an dernier 32,5 points de pourcentage. Il s'agit du plus mauvais résultat de ces 20 dernières années et la Belgique reste encore loin de son objectif de le ramener en dessous de 16,5 points de pourcentage dans le cadre de la stratégie EU2020, indique Statbel.

Par ailleurs, la Belgique obtient de meilleurs résultats que les objectifs européens et belges pour les jeunes qui quittent prématurément l'école et les personnes titulaires d'un diplôme de l'enseignement supérieur. Mais en termes de taux d'emploi et de différence de taux d'emploi entre les Belges et les ressortissants de pays tiers, la Belgique n'atteint pas les objectifs.

L'écart entre les Belges salariés et les ressortissants de pays tiers travaillant dans notre pays était de 32,5 points de pourcentage en 2020. L'objectif était en deçà de 16,5 points de pourcentage.

Cet écart s'est fortement creusé, en particulier l'année dernière. Les femmes non-Européennes en particulier obtiennent des résultats bien moins bons que les femmes belges avec une différence de 40,5 de points de pourcentage. Pour les hommes non-Européens, il s'agit de 23,8 points de pourcentage. Il existe de fortes disparités entre les Régions: Bruxelles obtient le meilleur score (25,6 points de pourcentage) suivie par la Flandre (28 points de pourcentage) et la Wallonie (38,8).

Sur le même sujet