Que trouve-t-on dans le plan de relance expurgé des projets "trop superficiels"  ?

Le Conseil des ministres de ce vendredi approuvera le plan de relance belge, en attendant sa validation par l'Europe. En voici les grands arbitrages.

C’est l’un des grands gagnants de ce plan de relance : le rail belge touchera une enveloppe totale de près de 365 millions d’euros, soit un quart du budget total alloué à l’axe “mobilité”.
C’est l’un des grands gagnants de ce plan de relance : le rail belge touchera une enveloppe totale de près de 365 millions d’euros, soit un quart du budget total alloué à l’axe “mobilité”. ©BELGA
François Mathieu & Tom Guillaume
Ce vendredi, un comité de concertation est prévu. Mais il sera précédé, un peu plus tôt, d’une réunion du Conseil des ministres qui devrait avaliser le plan national pour la Reprise et la Résilience (PRR). Juste à temps pour être envoyé à la Commission européenne. Doté de 5,926 milliards d’euros, ce plan va contribuer à relancer l’investissement public en Belgique, en panne depuis belle lurette, et ainsi contribuer à (enfin) relever le taux d’investissement public, de 2,6 % actuellement...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité