Accord interprofessionnel: la guerre sociale semble évitée pour le moment

Les discussions entre partenaires sociaux sur l'AIP reprendront bel et bien.

Pieter Timmermans, administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique.
Pieter Timmermans, administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique. ©Belga
L’information est un peu passée sous les radars à l’entame de ce week-end du 1er mai, sous les cris d’orfraie des uns et des autres, mais la reprise des discussions se fera bel et bien entre interlocuteurs sociaux relativement à l’accord interprofessionnel (AIP). En ce 1er mai, aux "pas de hausse salariale au-dessus des 0,4 %, pas de hausse des dividendes" côté socialiste et syndical ont répondu des appels "à la raison" et "à la défense de la compétitivité" côté...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet