Les offres d'emploi dans le secteur de l'Horeca multipliées par quatre à Bruxelles

Actiris fait part d'un bond des offres d'emploi dans le secteur Horeca au mois d'avril, même s'il n'est pas encore question d'une véritable reprise.

La Libre Eco

D'ici quelques jours, les terrasses des cafés et restaurants vont enfin pouvoir accueillir les clients. Une reprise de l'activité qui se marque d'ores et déjà au niveau du marché de l'emploi. En région bruxelloise, Actiris explique avoir "reçu 428 offres d'emploi pour ce secteur, soit quatre fois plus que le mois précédent". Une bonne nouvelle donc, compte tenu du taux de chômage qui frappe toujours, et tout particulièrement chez les jeunes.

"Fin avril, Bruxelles compte 89 319 chercheurs d’emploi pour un taux de chômage de 15,7 %. Cela signifie une augmentation de 2 048 personnes (+2,3 %) par rapport à l’année précédente. En variation mensuelle, on constate une diminution de 1 699 personnes (-1,9 %). Le chômage des jeunes atteint quant à lui un taux de 24,3 %", précise encore l'organisme.

Hausse de 138 % des offres d'emploi

Malgré ce taux de chômage, l'horizon semble peu à peu s'éclaircir, avec les prémisses d'une amorce de reprise. "Actiris a reçu 3 997 offres d’emploi (OE) en avril 2021. On observe une augmentation de 138,3 % du nombre d’offres par rapport au mois d’avril 2020. Il est à souligner que la hausse annuelle très importante des OE par rapport à l’année passée est liée évidemment au niveau très faible des OE reçues en avril 2020 (début de la crise sanitaire), mais s’explique également en grande partie par une amélioration de la capture des OE de type intérimaire par Actiris : le volume des OE de type intérimaire a augmenté d’environ 1 000 unités tant par rapport à 2020 qu’à 2019", détaille Actiris.

Pour parler de véritable reprise, il faudra toutefois voir ces offres s'accompagner d'une hausse des offres contractuelles et pas uniquement intérimaires. "Cette hausse doit donc être interprétée avec réserve et ne reflète pour l’instant que partiellement une réelle reprise des activités."