Après 14 mois, le Japon retrouve enfin une légère inflation en mai 2021

Les prix à la consommation ont très légèrement augmenté au Japon en mai (+0,1% sur un an, hors produits frais), une première en 14 mois, selon des chiffres publiés vendredi par le ministre des Affaires intérieures.

placeholder
© MAXPPP
La Libre Eco avec AFP

L'irruption de la pandémie début 2020 avait encore davantage sapé la consommation des ménages nippons, déjà fragilisée avant cette crise sanitaire et économique. Les prix à la consommation dans le pays stagnaient ou baissaient depuis avril 2020.

Avant le mois dernier, le Japon avait même connu neuf mois de baisse ininterrompue des prix à la consommation, mais ces derniers remontaient lentement la pente depuis qu'ils avaient touché le fond en décembre (-1 %).

Au-delà de la faiblesse de la consommation des ménages nippons, la chute des prix du pétrole au printemps 2020, qui s'est ensuite répercutée sur les tarifs d'autres énergies (gaz, électricité), avait aussi miné l'inflation.

Mais les prix de l'énergie remontent désormais : en excluant aussi ces derniers en plus de ceux des produits périssables, l'évolution des prix à la consommation au Japon en mai est restée négative (-0,2 % sur un an).

Une reprise économique sans bond de l'inflation

Le retour de l'inflation, même très timide, est une nouvelle encourageante pour la Banque du Japon (BoJ), dont une décision de politique monétaire est prévue plus tard vendredi.

Aucun changement de la politique monétaire ultra-accommodante de la BoJ n'est cependant attendu, tant son objectif d'atteindre une inflation autour de 2 %, derrière laquelle elle court depuis 2013, paraît hors de portée avant encore plusieurs années.

Même si l'inflation devrait progresser dans les mois à venir, "le Japon ne devrait pas connaître une inflation significative liée à la réouverture" de son économie, à l'inverse de nombreux autres pays, prévient Capital Economics dans une note.

Car une reprise vigoureuse des dépenses des consommateurs japonais semble encore loin, alors que seulement 6 % de la population nationale est complètement vaccinée contre le Covid-19 pour l'heure.

Des restrictions vont aussi continuer d'être appliquées dans plusieurs préfectures du pays, dont celle de Tokyo, malgré la levée du dispositif d'état d'urgence à la fin de cette semaine.

La capitale japonaise doit accueillir les Jeux olympiques le mois prochain, mais avec un nombre de spectateurs probablement très limité à cause de la persistance de la pandémie, tandis que les spectateurs venant de l'étranger ont eux déjà été exclus.