Coulisses, confidences... Comment la Belgique a convaincu l’Europe d’approuver son plan de relance

Ce ne fut pas un long fleuve tranquille.

placeholder
© GUILLAUME JC
"Il y a eu des milliers d’allers et retours avec la Commission européenne. On a parfois passé quelques nuits blanches à répondre à leurs questions”, se rappelle Thomas Dermine, secrétaire d’État à la Relance (PS). Mais ce sera officialisé ce mercredi : la Commission européenne donne son blanc-seing au plan de résilience et de relance belge (PRR). Un feu vert qui ne coulait...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet