Le tout premier pays de l'UE entre sur "liste grise" du groupe de travail sur le blanchiment d'argent

Dix-neuf pays, dont la majorité sont africains, sont déjà suivis de près.

placeholder
© Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Malte figure désormais sur la liste du Groupe d'action financière (GAFI), une organisation intergouvernementale chargée de lutter contre le blanchiment d'argent. La république méditerranéenne s'est engagée à surveiller de plus près la criminalité en col blanc sur l'île, a déclaré mercredi le Premier ministre maltais. Le GAFI, qui est composé de 37 pays et de deux organisations régionales, a voté pour ajouter Malte à sa "liste grise" lors de sa dernière session plénière, a déclaré le Premier ministre Robert Abela lors d'une conférence de presse. Il s'agit d'une première pour un État membre de l'Union européenne.

La "liste grise" comprend les pays faisant l'objet d'une surveillance renforcée de la part du GAFI qui s'engagent "à remédier rapidement aux faiblesses stratégiques identifiées dans le délai convenu".

Dix-neuf pays, dont la majorité sont africains, sont suivis de près par la Task Force.

L'inclusion dans la liste pourrait avoir un impact négatif sur le secteur des services financiers de Malte, ainsi que sur son attractivité pour les investissements étrangers.

Malte est depuis longtemps accusée de corruption. Cette enquête a été menée par la journaliste Daphne Caruana Galizia, qui a été assassinée en 2017.

Sur le même sujet