La Banque mondiale booste de 8 milliards les financements pour les vaccins

L'institution, qui avait approuvé en octobre dernier l'octroi initial de 12 milliards de dollars, n'a pour l'heure dépensé que 4 milliards de dollars via des projets dans 51 pays.

La Banque mondiale booste de 8 milliards les financements pour les vaccins
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

La Banque mondiale a décidé d'augmenter de 8 milliards de dollars pour le porter à 20 milliards son plan d'aide pour aider les pays en développement à accéder aux vaccins, a annoncé son président David Malpass mercredi. L'institution, qui avait approuvé en octobre dernier l'octroi initial de 12 milliards de dollars, n'a pour l'heure dépensé que 4 milliards de dollars via des projets dans 51 pays.

"La distribution de vaccins en provenance des économies avancées ne s'est pas produite très rapidement", a reconnu David Malpass lors d'une conférence de presse virtuelle, expliquant ainsi la lenteur du déploiement de ces financements et l'annonce de financements supplémentaires.

Mais il s'attend à une accélération dans les mois prochains.

"Nous essayons de regarder vers l'avenir", a-t-il insisté, soulignant que la pandémie n'était pas terminée et que tous les pays les plus vulnérables doivent pouvoir faire appel à tout moment à ces financements quand ils le souhaiteront et quand les vaccins seront disponibles.

M. Malpass a ajouté qu'au cours des prochains mois, l'utilisation des vaccins dans les économies avancées va progressivement diminuer et en particulier aux États-Unis. Les autres pays vont ainsi prendre le relais.

De son côté, Axel van Trotsenburg, directeur des opérations de la Banque mondiale, a relevé que ces financements pourraient aussi servir en cas de prochaines vagues de la pandémie ou pour les besoins "de boosters", c'est-à-dire les rappels de vaccins quand les injections initiales ne seront plus efficaces.

Depuis le début de la pandémie, le Groupe de la Banque mondiale a approuvé des financements de plus de 150 milliards de dollars pour lutter contre les impacts sanitaires, économiques et sociaux de la crise sanitaire.

"Depuis avril 2020, la Banque a augmenté son financement de plus de 50 %, aidant plus de 100 pays à répondre aux besoins de santé d'urgence, à renforcer la préparation aux pandémies, tout en aidant les pays à protéger les pauvres et les emplois, et à lancer une reprise respectueuse de l'environnement", a rappelé l'institution dans un communiqué.

Sur le même sujet