Le secteur belge du divertissement et des médias retrouve son élan

La Belgique s'oriente vers une croissance de 6,5 % du secteur en 2021.

Le secteur belge du divertissement et des médias retrouve son élan
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Après la crise sanitaire, le secteur du divertissement et des médias en Belgique a retrouvé son élan et s'oriente vers une croissance de 6,5 % en 2021, indique lundi le bureau de consultance PwC dans son rapport "Global Entertainment Media Outlook 2021-2025". Cette perspective réjouissante fait suite à une diminution du chiffre d'affaires du secteur belge de 7,8 % en 2020, soit la plus forte baisse de l'histoire du rapport, qui en est à sa 22e édition. Au niveau mondial, la baisse de chiffre d'affaires est de 3,8 %, "la plus forte en glissement annuel des 22 années du rapport sur les perspectives du secteur", commente PwC.

Le secteur du divertissement et des médias pèse 10,04 milliards d'euros en Belgique et devrait encore croître en 2022, de 7,2 %, selon cette analyse prédictive annuelle. Il s'agit d'une tendance mondiale : le rapport prévoit un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 5 % du chiffre d'affaires du secteur de 2021 à 2025. Les recettes du secteur devraient atteindre 2,3 trillions d'euros en 2025 et 12,74 milliards en Belgique.

La migration vers le numérique est le facteur de changement le plus évident, souligne le bureau de consultance. Cependant, la télévision traditionnelle et la vidéo à domicile restent le plus grand segment de consommation au niveau mondial, et le deuxième en Belgique, avec 1,83 milliard d'euros. Il est prévu qu'il continue de décliner au cours des cinq prochaines années, avec un TCAC de 1,4 % seulement en Belgique, contre 4,9 % pour l'ensemble du secteur.

Explosion du streaming

L'accès à l'internet mobile portera la croissance du marché, avec un chiffre d'affaires qui augmentera de 1,4 milliard d'euros en 2020 à 2,6 milliards en 2025. La pandémie a en effet alimenté la consommation mondiale de data, les consommateurs restant beaucoup plus chez eux.

Le streaming a aussi explosé en 2020. PwC prévoit que le TCAC de la vidéo à la demande par abonnement en Belgique atteigne 13,75 % jusqu'en 2025. Le secteur pèsera alors 383 millions d'euros. Les revenus des jeux vidéo et des e-sports grimpent également en Belgique et devraient atteindre, selon PwC, 793 millions d'euros en 2021. D'ici 2025, ils devraient s'élever à près de 928 millions d'euros.

Pour PwC, le secteur du divertissement et des médias change définitivement de visage à la suite de la pandémie. "Le rôle central que joue l'éventail toujours plus large d'expériences médiatiques dans la vie des gens est appelé à se renforcer davantage au fil du temps. Les changements majeurs qui surviennent (les consommateurs passent plus de temps à la maison et se concentrent sur une relation plus personnelle avec le contenu et les expériences) ont mis en évidence l'importance de susciter la confiance des gens, alors qu'ils invitent davantage de divertissements et de médias dans leurs espaces intimes", analyse le président de PwC Belgique, Axel Smits, dans un communiqué.

Le rapport analyse les dépenses de consommation et de publicité dans le domaine du divertissement et des médias dans 53 territoires.

Sur le même sujet