Le dollar au plus haut depuis avril

Le Dollar index, qui compare le billet vert à d'autres grandes monnaies, atteignait 92,94 points vers 09H50 GMT, en hausse de 0,27 %, quelques instants après avoir touché son plus haut depuis début avril.

Le dollar au plus haut depuis avril
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

Le dollar bondissait lundi face à d'autres grandes monnaies, dont l'euro, dans un marché qui s'éloignait du risque en raison d'une reprise du nombre de contaminations au Covid-19 avec la propagation des variants.

Le Dollar index, qui compare le billet vert à d'autres grandes monnaies, atteignait 92,94 points vers 09H50 GMT, en hausse de 0,27 %, quelques instants après avoir touché son plus haut depuis début avril.

L'euro reculait de 0,25 % à 1,1777 dollar pour un euro, après avoir sombré à son plus bas depuis début avril à 1,1766 dollar vers 09H15 GMT.

"Les monnaies considérées comme des valeurs refuges (comme le dollar) profitent des inquiétudes sur la croissance mondiale", commente Lee Hardman, analyste chez MUFG.

La reprise économique risque d'être affectée par le nombre de contaminations en hausse.

"Ton clément de la BCE"

"Le ton clément de la BCE pèse sur l'euro", notent également les analystes de Rabobank.

La conférence de presse de la Banque centrale européenne se tiendra jeudi après sa réunion de politique monétaire. Les cambistes estiment déjà que l'institution ne changera pas de ligne, privilégiant le soutien à l'économie plutôt qu'un durcissement de sa politique pour contrer l'inflation.

Une hausse des taux rendrait l'euro plus attractif.

La livre britannique perdait 0,22 % face au billet vert à 1,3734 dollar, et a touché son propre plus bas depuis trois mois à 1,3702 dollar pour une livre.

Le Royaume-Uni a levé lundi les dernières restrictions sanitaires, mais le pays est le plus touché d'Europe en nombre de cas, autour de 50.000 quotidiennement depuis plusieurs jours. Ils pourraient atteindre 100.000 cet été, selon l'exécutif. Le nombre de décès reste limité (autour de 40 par jour) mais augmente, comme les hospitalisations.

"Le fait que le Covid-19 se répande aussi vite dans le pays pousse à la prudence, car cela peut peser sur la reprise économique voulue par le gouvernement", commente Josh Mahony, analyste chez IG.

Sur le même sujet