L’Opep+ fait baisser le prix du baril de pétrole

L’annonce d’une production accrue a fait baisser les prix du pétrole. Ce lundi, le Brent est brièvement retombé en dessous de 71 dollars, un niveau que l’on n’avait plus observé depuis début juin.

placeholder
© DR

Deux semaines après l’échec de leur dernière réunion, les pays de l’Opep+ sont finalement parvenus à un accord. Pour rappel, un différend entre l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis était à la base de ce cuisant échec. Les Émirats avaient réclamé une révision à la hausse du niveau de référence sur lequel est calculé leur effort de réduction de production de pétrole. Selon les Émirats, le niveau actuel ne reflète pas leurs capacités réelles de production. Craignant que d’autres pays réclament aussi un recalcul, l’Arabie saoudite avait rejeté la demande des Émirats. Ces derniers ont finalement obtenu gain de cause deux semaines plus tard, puisque l’accord intervenu dimanche soir prévoit une hausse de leur niveau de référence (de 3,2 millions à 3,5 millions de barils par jour). L’Irak, le Koweit, l’Arabie saoudite et la Russie ont également obtenu une révision à la hausse, qui prendra effet le 1er mai 2022.

Par ailleurs, l’Opep + s’est mis d’accord pour augmenter sa production de 400 000 barils par jour, à partir du 1er août prochain. L’annonce d’une production accrue a fait baisser les prix du pétrole. Ce lundi, le Brent est brièvement retombé en dessous de 71 dollars, un niveau que l’on n’avait plus observé depuis début juin. Le nouvel accord prévoit que la production de l’Opep+ augmentera chaque mois jusqu’à fin 2022.