"J'ai demandé à l'armée de patrouiller", "J'entends des récits inimaginables" : Des bourgmestres des communes touchées par les inondations se confient

Les bourgmestres sont naturellement en première ligne après la catastrophe historique vécue la semaine dernière, qui a vu les eaux ravager de très nombreuses communes. Si les aides se mettent doucement en place, certains, très fatigués, se sentent parfois démunis. La Libre a contacté quelques bourgmestres pour cerner la manière dont la gestion de crise se déroulait.

placeholder
© BELGA
"Aucune journée ne se ressemble, c'est une gestion des problèmes minute par minute", explique la bourgmestre d'Esneux, Laura Iker (MR). Relogement des personnes évacuées, gestion des déchets, nourriture, indemnisation...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet