Le trafic dans l'Eurotunnel de nouveau en recul : la fréquentation de l'Eurostar dégringole de 90 % au premier semestre

Durant les six premiers mois de l'année, le trafic tous secteurs confondus a connu un nouveau recul dans l'Eurotunnel. Une situation qui entraîne de nouvelles lourdes pertes financières pour son exploitant Getlink.

placeholder
© Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

Le trafic camion dans l'Eurotunnel a reculé de 3 % au premier semestre par rapport aux six premiers mois de 2020 "en raison des stockages réalisés avant la mise en œuvre de l'accord de Brexit fin décembre et de l'adaptation aux nouvelles réglementations administratives", rapporte la société exploitant le tunnel sous la Manche, Getlink. Le nombre de navettes camions s'élevait à 646 372 entre janvier et juin, contre 665 348 à la même période en 2020. Le deuxième trimestre affichait cependant déjà une belle reprise, de 23 % par rapport à un deuxième trimestre 2020 qui avait marqué le début de la crise sanitaire.

Le trafic passagers a été fortement touché par la crise sanitaire et les restrictions de voyage mises en place par les différents gouvernements. Le nombre d'autocars a ainsi baissé de 64 %, à 3 411 véhicules, et celui des voitures de 55 %, à 247 957.

Getlink creuse ses pertes

Le trafic Eurostar a aussi été très fortement perturbé à la suite des restrictions de voyage imposées par les gouvernements. La fréquentation a ainsi baissé de 90 %, passant de près de deux millions à 202 022 passagers.

Le chiffre d'affaires consolidé de Getlink au premier semestre s'élevait à 326 millions d'euros, en baisse de 12 % par rapport au premier semestre 2020. Pour le segment Eurotunnel, les charges d'exploitation sont en baisse de 10 %, à 172 millions d'euros.

L'EBITDA consolidé du premier semestre demeure positif à 100 millions d'euros.

La perte du groupe se creuse et s'élève sur les six premiers mois de l'année à 123 millions d'euros, contre 88 millions au premier semestre 2020.

La trésorerie disponible au 30 juin 2021 s'élève à 549 millions euros.