La grève menace dans la plus grande mine de cuivre du monde

La menace de grève risque de faire grimper le prix du cuivre, qui a déjà augmenté de 5 % au cours des deux dernières semaines, en raison de la forte demande.

La grève menace dans la plus grande mine de cuivre du monde
© Belga Image
La Libre Eco avec AFP

Dans la mine de cuivre du groupe BHP au Chili, la plus grande du monde, les travailleurs veulent faire grève. La grande majorité des personnes affiliées au syndicat Escondida ont voté pour la grève. La direction espère l'éviter avec l'aide d'un médiateur. Le conflit social tourne autour d'une proposition salariale de la direction, qui a été rejetée par la grande majorité des travailleurs. Environ 99,5 % ont voté contre et veulent prendre des mesures à son encontre.

Mais la loi chilienne prévoit la possibilité de faire appel à un médiateur du gouvernement pendant au moins cinq jours avant qu'une grève puisse avoir lieu. BHP a déjà indiqué qu'elle souhaitait faire usage de cette possibilité.

Le Chili représente plus d'un quart de la production mondiale de cuivre. La mine de BHP produit environ 1,2 million de tonnes métriques de cuivre par an. Selon l'agence Bloomberg, la menace de grève risque de faire grimper le prix du cuivre, qui a déjà augmenté de 5 % au cours des deux dernières semaines, en raison de la forte demande.

Le même syndicat Escondida était à l'origine d'une grève de 44 jours à la mine de BHP en 2017, afin que les travailleurs profitent davantage du boom du cuivre. Le syndicat déclare maintenant qu'il espère que le résultat du vote sera un signal d'alarme pour la direction. "Si elle veut éviter un long conflit, elle devra entamer des négociations substantielles", peut-on lire. Le syndicat accuse la direction de proposer des primes uniques en échange d'heures plus longues et de nouvelles exigences pour faire encore plus de bénéfices.

Sur le même sujet