Plan de relance européen : La Belgique reçoit un premier versement de 770 millions d'euros

 Elle est l’un des trois premiers pays à bénéficier d’un versement de la Commission.

Plan de relance européen : La Belgique reçoit un premier versement de 770 millions d'euros
© Shutterstock
OleB (avec Belga)

La Commission européenne a annoncé mardi avoir procédé aux premiers versements du plan de relance Next Generation EU. Doté de 750 milliards d’euros (prix 2018), dont 390 milliards de subventions, le plan financé par des emprunts européens doit aider les États membres à remettre d’aplomb leur économie grippée par la pandémie, mais aussi à la moderniser et notamment à l’adapter aux transitions écologique et numérique.

Au même titre que le Portugal et le Luxembourg, la Belgique est l'un des trois premiers pays à bénéficier d'un préfinancement de 13 % du montant total de subventions dédiés à chaque pays dans le cadre de la Facilité pour la reprise et la résilience (FRR), la principale enveloppe de Next Generation EU. Tandis que le Portugal reçoit 2,2 milliards d'euros et le Luxembourg 12,1 millions, l'acompte versé à La Belgique est de 770 millions d'euros – la part totale du FRR réservée à la Belgique est de 5,9 milliards d'euros, qui seront versés au cours des cinq prochaines années, sous réserve de vérification par la Commission que les échéances fixées pour les réformes et investissements financés par le plan de relance européen sont respectées. "Nous sommes dans le trio de tête pour recevoir ce préfinancement" et "c'est une véritable performance"avec un nouveau gouvernement installé le 1er octobre, s'est réjoui le secrétaire d'État pour la Relance et les Investissements stratégiques, Thomas Dermine (PS), cité par l'agence Belga.

Calendrier revu pour la Wallonie

En outre, la Belgique avait demandé à la Commission européenne de pouvoir bénéficier rapidement d'un préfinancement dans l'optique de mettre en œuvre d'importants investissements "afin de maximiser l'effet de relance". "Nous avons été entendus", s'est félicité le secrétaire d'État. L'argent sera versé aux fonds que les différents gouvernements (fédéral, régions et communautés) ont mis en place pour préfinancer les investissements du plan de relance et résilience.

En Wallonie, le calendrier de mise en œuvre de ce plan pourra être ajusté “pour accorder la priorité absolue aux efforts de reconstruction suite aux inondations du mois de juillet”.

Sur le même sujet