Démanteler les centrales nucléaires et gérer les déchets : une facture de 40 milliards d'euros

La ministre de l’Énergie Tinne Van der Straeten a surpris en évoquant un passif nucléaire de 40 milliards. Les provisions nucléaires ne s’élèvent qu’à 13,8 milliards. La différence vient de l’inflation et du rendement espéré sur le capital.

A Doel, c'est le réacteur numéro 3 qui devrait être démantelé en premier.
A Doel, c'est le réacteur numéro 3 qui devrait être démantelé en premier. ©Shutterstock
Il y a quelques semaines, la ministre de l’Énergie, Tinne Van der Straeten (Groen), avait surpris en évoquant un coût total de 40 milliards d’euros pour démanteler les centrales nucléaires et stocker définitivement...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet