Près de la moitié des aliments préemballés ont un poids net inférieur à celui indiqué

C’est ce qui ressort d’une campagne de contrôle effectuée l’année dernière par le service de métrologie du SPF Économie et dont les résultats ont été publiés jeudi.

A,Variety,Of,Prepackaged,Food,Products,In,Plastic,Boxes.
©Shutterstock
Belga

Près de la moitié (45 %) des emballages individuels contenait en réalité moins d’aliments que le poids net indiqué sur ces emballages. C’est ce qui ressort d’une campagne de contrôle effectuée l’année dernière par le service de métrologie du SPF Économie et dont les résultats ont été publiés jeudi. Ce sont surtout dans les petits magasins et pour les très petits lots que des infractions sont constatées. Le Service public fédéral a contrôlé le poids réel de 605 lots de denrées alimentaires préemballées selon des poids variables (des fruits et légumes, de la viande et autres denrées carnées, du poisson et des produits laitiers) dans 136 établissements qui conditionnent eux-mêmes sur place des denrées alimentaires fraîches, ainsi que des emplisseurs fournissant aux magasins des denrées alimentaires préemballées.

Si les infractions ont surtout été observées dans les petits magasins et pour de très petits lots, à l’inverse, les lots des emplisseurs, qui conditionnent les articles et produisent proportionnellement la plupart des emballages, obtiennent de bien meilleurs résultats, note le SPF Économie, qui ajoute que la taille moyenne des lots de ces derniers est également plus importante.

Toutes les entreprises où des infractions ont été constatées ont reçu un avertissement ou un procès-verbal avec proposition de transaction, voire un renvoi devant le parquet du procureur du Roi. Elles feront en outre l’objet d’un nouveau contrôle.