La ministre Hilde Crevits investit 1,25 million d'euros pour des formations mobiles

La formation est dite mobile car elle ne se déroule pas dans un lieu fixe, mais est organisée de manière flexible sur place en fonction des besoins régionaux.

Hilde Crevits, la ministre de l'économie, de l'innovation et de l'emploi.
©Belga Image
La Libre Eco avec Belga

Les formations mobiles devraient aider les entreprises dans leur recherche de nouveaux employés possédant les bonnes compétences. La ministre de l'économie, de l'innovation et de l'emploi, Hilde Crevits, investit 1,25 million d'euros pour que le VDAB puisse diriger davantage de profils très recherchés vers les entreprises. Mardi, Mme Crevits a visité l'entreprise CGK Group à Gullegem, en Flandre occidentale. En collaboration avec l'agence d'intérim Konvert et le VDAB, cette société avait organisé des cours pour former les personnes intéressées au métier de calorifugeur industriel, car aucun candidat approprié ne pouvait être trouvé sur le marché du travail.

"Pour beaucoup d'entreprises techniques, trouver du personnel pour les professions en goulot d'étranglement est un véritable défi", a déclaré M. Crevits. "Ils ont beaucoup de postes à pourvoir, mais peu de personnes ont les compétences requises. Avec la formation mobile, nous changeons cela en rapprochant le demandeur d'emploi et la formation de l'entreprise, non seulement physiquement mais aussi en termes de contenu. En organisant ces formations en coopération avec les autorités locales, nous pouvons travailler de manière plus personnalisée."

La formation est dite mobile car elle ne se déroule pas dans un lieu fixe, mais est organisée de manière flexible sur place en fonction des besoins régionaux. "Une formation mobile permet de former des demandeurs d'emploi en fonction d'une profession goulot d'étranglement régionale et peut être organisée pour plusieurs entreprises locales ou exclusivement pour une entreprise qui a plusieurs postes vacants dans la profession concernée, ce qui était le cas du groupe CGK", rapporte l'entreprise dans un communiqué de presse.

Regarder au-delà du CV

Cette nouvelle forme d'"apprentissage sur le lieu de travail" est un élément nécessaire de notre politique de recrutement. "C'est le moyen idéal et ultime pour nous de trouver des employés adéquats pour des profils techniques très spécifiques pour lesquels il n'existe pas de formation spécifique", déclare Geert Denutte, responsable de la stratégie de vente et de marketing chez CGK.

Selon Thomas Dewinter, directeur commercial chez Konvert, dans un marché du travail structurellement tendu, il est essentiel de regarder au-delà du CV et de l'expérience des candidats. Selon lui, il faut surtout tenir compte de leurs compétences et de leurs intérêts. "Sur cette base, nous nous concentrons de plus en plus sur une formation et une réorientation ciblées pour guider nos candidats vers un emploi et une carrière où ils pourront être la meilleure version d'eux-mêmes."

Wim Adriaens, le directeur délégué du VDAB, affirme également que la tension sur le marché du travail est plus présente que jamais. "Les formations mobiles montrent que c'est ainsi que nous pouvons combler les postes vacants".

Sur le même sujet