Pénurie de chauffeurs : 42 % des conducteurs belges prendront leur retraite dans les dix ans

Le manque de chauffeurs dans l'Union européenne s'élèverait à quelque 400.000 emplois.

Pénurie de chauffeurs : 42 % des conducteurs belges prendront leur retraite dans les dix ans
©Belga Image
La Libre Eco avec Belga

L'Union belge du transport (UBT) demande mercredi de meilleures conditions de travail pour lutter face à la pénurie actuelle de chauffeurs. "Améliorer l'attrait du métier de chauffeur ne sera pas facile, mais un certain nombre de mesures peuvent aider à réaliser cet objectif", soutient le syndicat socialiste. Selon les chiffres de la plateforme néerlandophone Flows, le manque de chauffeurs dans l'Union européenne s'élèverait à quelque 400.000 emplois. Dans la même optique, l'UBT-FGTB souligne qu'en Belgique, 42 % des chauffeurs actuels partiront à la pension dans les dix prochaines années. Selon le syndicat, cette pénurie s'explique principalement par les salaires.

"En raison des bas salaires, les chauffeurs sont contraints de faire de longues semaines de 60 heures et plus", argumente-t-elle. "Ces longues semaines de travail sans repos font que des chauffeurs décrochent ou vont travailler dans d'autres secteurs". Le syndicat craint donc que ces conditions de travail ne fassent fuir la jeune génération valorisant "l'équilibre entre travail et vie privée". "Même Febetra, la fédération patronale, reconnaît le problème et admet que les jeunes n'ont plus la volonté de faire de longues semaines", écrit le syndicat socialiste.

Enfin, l'UBT dénonce également la problématique des employeurs continuant à organiser des transports à bas prix. "Si les entreprises de transport obtiennent un meilleur tarif pour leurs activités, elles pourront payer de meilleurs salaires à leurs chauffeurs", estime-t-elle. "Il est grand temps que les entreprises de transport pratiquent à nouveau des tarifs corrects et, selon l'organisation patronale, les temps sont mûrs pour le faire", conclut le syndicat.

Sur le même sujet