L’Europe valide le CRM proposé par la Belgique pour sortir du nucléaire: "D’ici 2030, la moitié de la production sera renouvelable"

Il s’agit pour la Belgique de garantir la sécurité de son approvisionnement en électricité au coût le plus “bas possible”.

La ministre de l’Énergie Tinne Van Der Straeten (Groen).
© Belga Image
La décision de la Commission européenne d'autoriser la Belgique à mettre en place son mécanisme d'investissement pour soutenir le développement des énergies renouvelables (CRM) permettra d'accompagner la sortie du nucléaire en 2025. Il s'agit pour la Belgique de garantir la sécurité de son approvisionnement en électricité au coût le plus "bas possible", explique la ministre de l'Énergie, Tinne Van Der Straeten (Groen). "Il existe beaucoup d'investisseurs qui proposent des solutions...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet