Les jeunes multiplient les absences au travail de plus d'un mois

Parmi toutes les catégories d'âge, c'est chez les jeunes de moins de 25 ans que la croissance est la plus forte.

Les jeunes multiplient les absences au travail de plus d'un mois
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Les absences de moyenne durée, c'est-à-dire de plus d'un mois et de moins d'un an, sont en augmentation de 11 % entre janvier 2019 et juillet 2021, ressort-il d'une étude du prestataire de services en ressources humaines SD Worx communiquée lundi. Parmi toutes les catégories d'âge, c'est chez les jeunes de moins de 25 ans que la croissance est la plus forte. L'absence de moyenne durée y a doublé en 30 mois. La tendance est la même pour les 25-29 ans (+33 %) et chez les 30-34 ans (+24 %).

"Les interactions sociales sont essentielles à tout âge mais en début de carrière, il est important de pouvoir être coaché de manière régulière et d'être fréquemment en contact avec ses collègues afin d'intégrer la culture d'entreprise", explique François Lombard, consultant chez SD Worx. "Ceci combiné avec les mesures de restriction que nous avons connues dans notre vie privée semble avoir eu un effet sur le moral des plus jeunes et donc leur présence au travail."

Le taux de jours travaillés est en hausse en 2021 par rapport à 2020 et le chômage temporaire lié au coronavirus est au plus bas en juillet, note toutefois SD Worx.

Sur le même sujet