Pierre-Frédéric Nyst (UCM): "Pourquoi pas un super statut fiscal pour les métiers en pénurie ?"

Rentrée politique de Pierre-Frédéric Nyst, patron de l’Union des Classes moyennes (UCM). Un mot d’ordre : vigilance.

Pierre-Frédéric Nyst (UCM): "Pourquoi pas un super statut fiscal pour les métiers en pénurie ?"
©FLEMAL JEAN-LUC
Vigilance à tous les étages. Pierre-Frédéric Nyst, le président de l'Union des classes moyennes (UCM), vit, comme l'ensemble de la classe politique, une rentrée chargée. "De très gros chantiers s'ouvrent, comme la conférence de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet