Deux fois plus de voitures d'occasion que de voitures neuves immatriculées durant août en Belgique

La pénurie de semi-conducteurs et l'électrification des véhicules neufs expliquent en partie cette tendance, selon Traxio.

Le délai de livraison pour les voitures neuves s'allonge, une attente qui pousse les clients vers le marché de l'occasion.
Le délai de livraison pour les voitures neuves s'allonge, une attente qui pousse les clients vers le marché de l'occasion. ©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Le marché des voitures d'occasion représentait près du double de celui des voitures neuves en août, annonce mardi Traxio, fédération belge du secteur de la mobilité. Elle attribue en partie cette réalité à la pénurie qui touche les semi-conducteurs. En août, il y a eu 27 734 immatriculations de voitures particulières neuves (contre 47 705 unités en août 2019) alors que 57 914 voitures d'occasion ont été immatriculées (+10,1 % par rapport à août 2019).

"La crise provoquée par la pénurie de puces électroniques touche la quasi-totalité du marché du neuf. (...) Cependant, nous avons également remarqué que les clients se tournent plus volontiers vers le marché de l'occasion du fait que les délais d'attente pour les voitures neuves sont plus longs, mais le coût n'y est pas étranger non plus. Les voitures neuves sont relativement chères, et les consommateurs sont dans l'incertitude quant à l'avenir", souligne Traxio dans un communiqué.

De nombreux acheteurs potentiels sont également assis entre deux chaises : la fin des moteurs thermiques est annoncée à moyen terme mais d'aucuns se montrent encore réticents à investir dans des véhicules hybrides ou électriques.