Grâce aux vaccins, la Belgique intègre le top 10 mondial des pays exportateurs

Les exportations belges de produits pharmaceutiques se sont élevées à 40,5 milliards d'euros, soit 6,5 milliards d'euros et 19 % de plus qu'en 2019.

Grâce aux vaccins, la Belgique intègre le top 10 mondial des pays exportateurs
©Belga Image
La Libre Eco avec Belga

Le commerce extérieur belge n'a pas échappé aux conséquences de la crise du coronavirus en 2020. Comme dans de nombreux autres pays, les exportations et les importations de biens ont fortement diminué. Mais grâce au secteur pharmaceutique et à la production de vaccins contre le Covid-19, la Belgique figure désormais dans le top 10 des plus importants exportateurs de marchandises dans le monde, a indiqué mardi l'Agence pour le commerce extérieur.

Selon son étude de l'impact de la pandémie sur le commerce extérieur belge, la crise du coronavirus a particulièrement touché négativement le commerce aux deuxième et troisième trimestres de l'année dernière. Sur base annuelle, les exportations totales de marchandises de la Belgique ont baissé de 7,9 % - soit plus de 31,6 milliards d'euros - à 367,5 milliards, tandis que les importations ont diminué de 9,3 % (soit plus de 35 milliards d'euros) à 346,5 milliards d'euros. Au sein de l'Union européenne, la Belgique occupe la cinquième place, tant pour les exportations que pour les importations, avec une part de marché de 7,7 % à chaque fois.

"La Belgique n'a peut-être pas été le meilleur élève de la classe en termes de commerce extérieur en 2020, mais pour un pays si ouvert et dépendant de l'importation et de l'exportation de biens et services, elle s'en est bien sortie", commente l'étude. Dans de nombreux autres pays, le commerce a été davantage touché.

De la 13e à la 10e place

La Belgique est passée de la 13e à la 10e place dans le classement des plus importants exportateurs de marchandises au monde, et de la 14e à la 12e pour les importations. Elle se situe à la 11e place pour le commerce de services.

Cette progression a été soutenue par le secteur pharmaceutique, qui a tourné à plein régime depuis le début de la crise. Les exportations belges de produits pharmaceutiques se sont élevées à 40,5 milliards d'euros, soit 6,5 milliards d'euros et 19 % de plus qu'en 2019.

"Notre pays jouit d'une excellente réputation dans le domaine de la recherche sur les médicaments et les vaccins. Pas moins de 29 sociétés pharmaceutiques du top 30 mondial sont implantées en Belgique", analyse l'étude.

En revanche, le secteur des combustibles minéraux a le plus souffert en termes d'exportations. Cela s'explique par la baisse de la demande de pétrole et de gaz, en particulier au début de la crise, associée à un prix plus bas. Les exportations de cette catégorie ont diminué de 7,1 milliards d'euros (ou 34,9 %) par rapport à 2019.

L'étude constate par ailleurs que les exportations vers les pays voisins ont été particulièrement touchées. La valeur des exportations vers les Pays-Bas, l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni, qui représentaient la moitié du total en 2020, a diminué de 21,9 milliards d'euros.

Hors Europe, le continent américain est devenu la principale destination d'exportation des marchandises belges, devant l'Asie.

Sur le même sujet