"Les taxes britanniques sur les importations de l'UE ont augmenté de 42 % depuis le Brexit"

C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par le cabinet comptable UHY Hacker Young sur la base des chiffres du gouvernement.

"Les taxes britanniques sur les importations de l'UE ont augmenté de 42 % depuis le Brexit"
© Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Les taxes britanniques sur les importations de l'Union européenne au Royaume-Uni ont considérablement augmenté depuis le Brexit. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par le cabinet comptable UHY Hacker Young sur la base des chiffres du gouvernement. Selon l'étude, les entreprises et les consommateurs britanniques ont payé environ 2,2 milliards de livres (2,6 milliards d'euros) en taxes à l'importation entre janvier et juillet, soit 42 % de plus qu'un an auparavant.

Les importations sont devenues plus complexes et plus coûteuses, selon le rapport. "Les entreprises britanniques n'ont pas eu suffisamment de temps ou d'aide pour se préparer aux coûts du Brexit ou aux piles de paperasse", explique Michelle Dale, experte d'UHY. Dans certains cas, les transporteurs auraient dû remettre jusqu'à 700 pages de documents à la frontière.

Selon UHY Hacker Young, la principale raison de ces coûts plus élevés est la complexité des règles d'origine. En vertu de ces dispositions, un droit de douane doit être appliqué si les marchandises ont été fabriquées à l'origine en dehors de l'UE ou si elles contiennent des composants provenant de l'extérieur de l'UE. Dans ce cas, ils peuvent ne pas être couverts par le libre-échange de l'accord de Brexit.

À partir du 1er octobre, de nouveaux défis attendent les entreprises, selon le cabinet d'expertise comptable. Ensuite, de nouvelles règles d'importation entrent en vigueur pour les produits d'origine animale en provenance de l'Union européenne.

Sur le même sujet