Les Belges achètent 50 % de nourriture en plus sur internet

En revanche, au cours des derniers mois, les Belges se sont à nouveau rendus dans un point de vente physique pour les gros articles ménagers.

Les Belges achètent 50 % de nourriture en plus sur internet
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Les ventes en ligne de produits alimentaires sont en hausse dans notre pays, selon les dernières statistiques de BeCommerce, l'association belge des entreprises de commerce électronique. Les produits alimentaires (y compris les aliments pour animaux de compagnie, NdlR) ont connu une augmentation de pas moins de 51 % par rapport à la même période l'année dernière, bien que la part globale reste limitée à 4 % de toutes les dépenses en ligne.

Il y a donc encore beaucoup de potentiel de croissance, affirme BeCommerce. La Belgique est également à la traîne par rapport aux autres pays européens. Les boutiques en ligne les plus populaires en Belgique sont à nouveau des services, tels que les voyages ou les événements. Elles représentent plus d'un tiers (37 %) de toutes les dépenses en ligne dans notre pays. L'année dernière, il y a encore eu une forte baisse (jusqu'à 10 %), car la pandémie de Covid-19 a entraîné l'annulation de nombreux événements et l'interdiction ou le découragement des voyages.

En revanche, au cours des derniers mois, les Belges se sont à nouveau rendus dans un point de vente physique pour les gros articles ménagers, selon BeCommerce.

Vie normale

Globalement, les dépenses dans les boutiques en ligne en Belgique sont toujours en hausse. Pour les six premiers mois, BeCommerce a enregistré 5,56 milliards d'euros de dépenses en ligne. Au cours de la même période de l'année dernière, alors que de nombreux magasins ont dû rester fermés en raison du verrouillage, les dépenses en ligne des Belges se sont élevées à 5,1 milliards d'euros. "Nous avons remarqué depuis quelques années que de plus en plus de consommateurs se tournent vers les achats en ligne. La pandémie de coronavirus et la fermeture des magasins physiques qui l'a accompagnée ont donné un coup de pouce supplémentaire. Cette tendance se poursuit maintenant que la vie normale a repris son cours", semble-t-il. La raison la plus importante est la commodité de pouvoir commander depuis chez soi. Le plus gros obstacle reste les frais d'expédition.

Les Belges utilisent de plus en plus leurs smartphones pour acheter en ligne. C'est déjà bon pour un trimestre, principalement pour les achats moins chers ou les achats impulsifs, semble-t-il. L'ordinateur portable reste, avec 38 %, la plateforme la plus populaire pour les achats en ligne.

La plupart des paiements, 4 sur 10, sont effectués avec Bancontact. En deuxième position, on trouve la carte de crédit - pour les dépenses plus onéreuses, elle est toujours en première position. En troisième position, on trouve PayPal, avec 10 %.

Sur le même sujet