Les pénuries au Royaume-Uni ne s'arrangent pas: les Britanniques auront-ils de la dinde à Noël?

De multiples pénuries touchent actuellement le Royaume-Uni, et depuis plusieurs semaines, les conséquences se font de plus en plus sentir.

Les pénuries au Royaume-Uni ne s'arrangent pas: les Britanniques auront-ils de la dinde à Noël?
©AFP

Depuis plusieurs semaines, les Britanniques trouvent régulièrement des rayons vides dans leurs supermarchés. Le Royaume-Uni fait en effet face à une crise importante: des pénuries en cascade.

Tout d'abord, le pays est touché par une pénurie importante et inédite de chauffeurs routiers. Selon l'association de transporteurs RHA, il y a actuellement un besoin de 100.000 chauffeurs dans tout le Royaume-Uni. Pourquoi? "Beaucoup de chauffeurs des pays de l'Est sont rentrés en fin d'année dernière pour voir comment le Brexit allait se passer. Certains ne sont pas revenus", expliquait il y a un mois et demi Rob Hollyman, patron du transporteur North West Cargo, à l'AFP. Et si certains de ces conducteurs ont décidé de ne pas revenir, d'autres n'y arrivent simplement pas. Car depuis le Brexit, recruter des Européens est désormais quasiment mission impossible. Depuis le divorce avec l'Europe, c'est priorité aux Britanniques pour les postes à pourvoir dans le pays. Seulement, en ce moment, il n'y a que très peu de Britanniques qui possèdent un permis poids lourd, relève la RTBF. "En résumé, on peut donc dire que cette pénurie de chauffeurs est liée au Brexit, à la politique d’immigration ainsi qu’au sous-investissement dans un secteur qui n’a jamais été considéré comme très 'glamour'", a résumé Catherine Barnard, professeur de Droit du travail à l’Université de Cambridge, auprès de nos confrères.

D'autres secteurs sont aussi impactés par le manque de main d'oeuvre. C'est le cas, par exemple, dans les abattoirs, où travaillaient aussi un certain nombre d'Européens, rapporte RTL France. Il n'y a pas assez de personnel pour abattre les animaux, et donc la matière première n'arrive pas dans les boucheries et magasins d'alimentation. Et en raison de la pénurie de chauffeurs poids lourds, la marchandise qui est prête à la vente n'atteint pas non plus les rayons des supermarchés. Les étalages ne se remplissent plus, à tel point que les magasins s'inquiètent pour Noël. Les Britanniques trouveront-ils de la dinde pour leur repas de fête? Et de quoi faire un Christmas pudding? Rien n'est moins sûr. D'autant plus que des restaurants et fast-food, en manque de volaille, ont été contraints de fermer leurs portes ou réduire leurs cartes ces dernières semaines.