La bataille sur la prolongation des mesures de soutien continue au sein de la Vivaldi

Pour un gouvernement qui se faisait fort de donner de la visibilité aux ménages et aux entreprises, il n'y a toujours pas d'accord sur la prolongation des deux mesures phares du paquet de mesures "Corona" que sont le chômage temporaire et le droit-passerelle au-delà du 30 septembre. Alors que les confirmations d'un pré-accord tombaient dans la journée, en soirée, c'était la volte-face. Il n'y a toujours pas d'accord...

Pierre-Yves Dermagne, ministre de l'emploi, et Alexander de Croo, premier ministre.
Pierre-Yves Dermagne, ministre de l'emploi, et Alexander de Croo, premier ministre. ©Belga

Pour un gouvernement qui se faisait fort de donner de la visibilité aux ménages et aux entreprises, il a fallu attendre la dernière minute ou presque pour qu'un pré-accord (sic) soit trouvé entre partenaires de la Vivaldi sur la prolongation des mesures de soutien. Jusque fin décembre, les deux mesures phares du paquet de mesures "Corona" que sont le chômage temporaire et le droit-passerelle seraient prolongées. Cette annonce d'un pré-accord, confirmé à plusieurs sources gouvernementales dans la journée, était balayé en fin de journée. "Il n'y a pas encore d'accord", nous disait-on finalement...

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...