Comment l’Allemagne est parvenue à réduire ses émissions de CO₂ deux fois plus vite que la moyenne européenne

La première partie de la transition énergétique allemande est un succès, selon l’Institut Jacques Delors. Mais en Allemagne, sortir définitivement du charbon va être très compliqué.

La centrale au charbon de Jänschwalde, en Allemagne. Le mix électrique allemand ne compte plus que 23 % de charbon contre 49 % en 2000.
La centrale au charbon de Jänschwalde, en Allemagne. Le mix électrique allemand ne compte plus que 23 % de charbon contre 49 % en 2000. ©DPA
À l'approche des élections fédérales allemandes, Marie Delair et Thomas Pellerin-Carlin, de l'Institut Jacques Delors, ont publié une note sur la transition énergétique...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet