"Le risque nucléaire ne disparaît pas avec l’arrêt de la centrale"

Mycle Schneider est un consultant indépendant, critique vis-à-vis de l’énergie nucléaire.

"Le risque nucléaire ne disparaît pas avec l’arrêt de la centrale"
©D.R.
Il nous livre son opinion sur les risques inhérents au démantèlement des centrales et à la gestion du combustible irradié. "On imagine souvent que le plus gros risque d'accident nucléaire consiste en une fusion du cœur du réacteur, déclare-t-il. Mais le pire qui puisse arriver est un accident dans une piscine...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité