La BNB demande aux banques et assureurs une politique de dividendes "prudente" et "circonspecte"

En août, la BCE a annoncé que les grandes banques de la zone euro seraient autorisées à verser à nouveau un dividende à partir d'octobre si leur situation financière le permettait.

La Libre Eco avec Belga
La BNB demande aux banques et assureurs une politique de dividendes "prudente" et "circonspecte"
©Belga Image

La Banque nationale (BNB) appelle également les institutions financières à être "prudentes" dans leur politique de dividende, maintenant qu'elles sont autorisées à verser à nouveau un dividende à partir d'octobre. La Banque centrale européenne (BCE) a également appelé les banques à rester prudentes. En août, la BCE a annoncé que les grandes banques de la zone euro seraient autorisées à verser à nouveau un dividende à partir d'octobre si leur situation financière le permettait. L'interdiction temporaire de verser des dividendes et de racheter des actions propres avait été introduite à titre de mesure dans le cadre du contexte du Covid-19.

La Banque nationale demande maintenant aussi aux banques et aux assureurs belges d'adopter une politique de dividendes "prudente" et "circonspecte" après le 30 septembre. "La BNB rappelle aux institutions financières de rester prudentes lorsqu'elles prennent des décisions concernant les dividendes, les rachats d'actions et les rémunérations variables. Cette prudence devrait se fonder sur une évaluation prospective des besoins potentiels en capitaux pour absorber les pertes inattendues, soutenir la reprise économique et, si nécessaire, compléter les volants de capitaux libérés par les responsables des politiques micro et macroprudentielles au début de la pandémie", peut-on lire.

La décision de la BNB fait également suite à une session, la semaine dernière, du conseil général du Comité européen du risque systémique (CERS). À cette époque, le CERS a décidé de retirer sa recommandation de limiter la distribution de bénéfices à la fin du mois de septembre. Concrètement, la BNB retirera donc à la fin de ce mois ses circulaires et communications sur la limitation de la distribution des bénéfices.