Le transit par le canal de Suez va devenir beaucoup plus cher

L'autorité du canal de Suez (SCA) a annoncé une augmentation de 6 % des tarifs d'utilisation de la voie navigable égyptienne à partir de février.

Le transit par le canal de Suez va devenir beaucoup plus cher
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

L'envoi d'un navire par le canal de Suez deviendra plus coûteux à partir du début de l'année prochaine. L'autorité du canal de Suez (SCA) a annoncé une augmentation de 6 % des tarifs d'utilisation de la voie navigable égyptienne à partir de février. Cette augmentation intervient à un moment où le canal, aidé par la pandémie, affiche des recettes record. L'augmentation du coût du transit exercera une pression supplémentaire sur le coût déjà croissant du transport des marchandises.

La facture plus élevée devra finalement être payée par les consommateurs. Dans une déclaration publiée sur le site Web du CSA, l'autorité a fait référence aux estimations du Fonds monétaire international (FMI) et de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) selon lesquelles le commerce mondial augmentera de 6,7 % en 2022. Cela se traduira par des "profits plus élevés" pour les compagnies maritimes. Les transporteurs de gaz naturel liquéfié (GNL) et les navires de croisière seront exemptés de cette augmentation et paieront le même péage que cette année, a déclaré l'organisation.

Chiffre d'affaires record

Le canal de Suez a fait parler de lui au printemps dernier lorsque le porte-conteneurs Ever Given s'est échoué et a bloqué le canal. Cela a désorganisé le transport maritime mondial pendant un certain temps. Néanmoins, l'exercice jusqu'au mois de juin inclus s'est clôturé par un chiffre d'affaires record de 5,8 milliards de dollars (plus de 5 milliards d'euros). Cela s'explique principalement par la forte demande de biens de la part des consommateurs qui étaient enfermés pendant la pandémie.

Le canal, la voie de navigation la plus courte entre l'Asie et l'Europe, a également connu un nombre record de transits à différents moments de l'exercice en cours. Selon le SCA, près de 17 000 navires ont emprunté la voie navigable cette année jusqu'en octobre. Le 29 septembre, le record journalier provisoire a été atteint lorsque 87 navires ont traversé le canal. Environ 12 % du commerce mondial passe par le canal, et 8 % du commerce de GNL ainsi qu'environ 1 million de barils de pétrole par jour.

L'augmentation du péage fait suite à une hausse de 5 % en 2020 pour les navires de vrac sec et de gaz de pétrole liquéfié.

Sur le même sujet