La Belgique plaide pour des incitants verts dans la révision budgétaire européenne

Dans le débat européen sur la révision des règles budgétaires, le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V) va plaider au nom de la Belgique pour des incitants à l'investissement "vert", rapporte De Tijd mercredi.

La Belgique plaide pour des incitants verts dans la révision budgétaire européenne
©BELGA
Belga

Le débat sur les normes de Maastricht a été ravivé par la crise du coronavirus qui a causé le creusement de la dette de nombreux pays. Certains ne peuvent plus respecter les 60 % du PIB et la norme budgétaire de 3 % freine les investissements gouvernementaux productifs. Le débat européen suit les lignes de fractures classiques, à savoir les pays du sud qui souhaitent une adaptation des normes contre les pays du nord qui veulent protéger l'euro.

Le gouvernement fédéral souhaite adopter une position intermédiaire : la Belgique s'en tient aux normes budgétaires mais demande qu'une exception à la norme de 3% soit concédées pour les investissements "verts". Selon le ministre Van Peteghem, cet ajustement est nécessaire pour garder la classe moyenne à bord et est important pour la transition climatique. Sans assouplissements, des cycles budgétaires douloureux avec des coupes ou des taxes additionnelles sont à prévoir.