L'économie belge va connaître une croissance plus forte que prévu

La Commission européenne prévoit désormais une croissance de 6 %, alors que celle-ci était encore prévue à 5,4 % durant l'été.

L'économie belge va connaître une croissance plus forte que prévu
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

L'économie belge connaîtra cette année une croissance plus forte que prévu. La Commission européenne prévoit désormais une croissance de 6 %, alors que celle-ci était encore prévue à 5,4 % durant l'été. C'est ce qui ressort jeudi des prévisions d'automne de la Commission. Si les prévisions de croissance pour cette année ont connu une hausse dans l'ensemble de la zone euro, les prévisions pour 2022 ont en revanche été revues à la baisse. L'économie belge devrait alors connaitre une croissance de 2,6 % (au lieu de 3,7 % dans les prévisions de l'été). En 2023, la croissance s'élèverait à 1,9 %.

Pour la Belgique, la Commission européenne prévoit "une large reprise après une récession historique en 2020". À cette époque, l'économie s'est contractée de 5,7 % en raison de la pandémie de coronavirus. "Grâce à une campagne de vaccination réussie, les restrictions ont pu être levées petit à petit", écrit la Commission européenne. "Cela a permis aux ménages de retrouver leurs habitudes de consommation d'avant crise sanitaire, notamment aux deuxième et troisième trimestres." Les investissements ainsi que les importations et les exportations ont également retrouvé leur niveau pré crise, selon la Commission européenne.

Le déficit budgétaire devrait atteindre cette année 7,8 % du produit intérieur brut (PIB), avant de se stabiliser autour de 5 %. La dette publique devrait rester stable (112,7 % du PIB), puis augmenterait à nouveau les prochaines années pour atteindre 115 % du PIB en 2023.

La Commission européenne prévoit une croissance économique de 5 % pour l'ensemble de la zone euro, cette année (contre 4,8 % précédemment). La prévision pour l'année prochaine a baissé de 4,5 à 4,3 %.

L'inflation dans la zone euro devrait culminer à 2,4 % cette année et retomber à 2,2 % en 2022. En 2023, l'inflation diminuerait encore pour atteindre 1,4 %.

Sur le même sujet