"Toucher à l'économie provoquera un bain de sang" : Le SNI demande de ne fermer aucun secteur

Le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) demande aux autorités un "plan solide pour lutter contre les vrais foyers de contamination".

Le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) rappelle que décembre est le mois de l'année le plus important en termes de chiffre d'affaires.
Le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) rappelle que décembre est le mois de l'année le plus important en termes de chiffre d'affaires. ©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

"Toucher à l'économie provoquera un bain de sang", tance ce jeudi le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) dans un communiqué, à la veille d'un nouveau Comité de concertation. Ce dernier est prévu ce vendredi pour envisager de nouvelles mesures pour endiguer la propagation de coronavirus.

"Proposez un plan solide pour lutter contre les vrais foyers de contamination et pour convaincre les personnes non vaccinées, car nous ne participerons pas à un nouveau cycle de mesures de football panique. Ne mettez pas à nouveau la tête de nos indépendants sous l'eau !", ajoute le SNI.

Pour le syndicat, "les indépendants ont déjà payé suffisamment le prix fort sans qu'il soit prouvé que la fermeture des secteurs ait un quelconque effet sur les infections au coronavirus". Il précise que "le gouvernement doit enfin prendre ses responsabilités et convaincre par tous les moyens les réticents à la vaccination de se faire vacciner".

Dans sa communication, le SNI rappelle que décembre est le mois de l'année le plus important en termes de chiffre d'affaires. "Le restreindre en introduisant à nouveau des mesures plus strictes signifierait un nouveau désastre", martèle-t-il.

Le Comité de concertation aura lieu ce vendredi à 8H00. Il se penchera sur la situation sanitaire, alors que les contaminations au Covid-19 ont atteint lundi un chiffre record en Belgique depuis le début de la pandémie avec 23 621 cas.

Sur le même sujet