Les entreprises wallonnes interpellent Di Rupo : "La fermeture des centrales nucléaires va entraîner des milliers de pertes d’emplois"

Le Conseil économique, social et environnemental de Wallonie a intensifié la pression sur la Vivaldi alors que la date fatidique se rapproche.

Les travailleurs des centrales nucléaires de Doel et de Tihange ont manifesté en faveur de la prolongation du nucléaire.
Les travailleurs des centrales nucléaires de Doel et de Tihange ont manifesté en faveur de la prolongation du nucléaire. ©BELGA
D’ici quelques jours, voire quelques semaines, la Vivaldi devra décider si la Belgique sortira complètement du nucléaire en 2025. Pour rappel, l’accord de gouvernement prévoit qu’un ou deux réacteurs nucléaires pourront être prolongés in extremis si la sécurité d’approvisionnement en électricité n’était pas garantie. Et cela, alors qu’Engie...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet