La charge de la dette belge en baisse d’un milliard d’euros en 2022 : “L’inflation et la hausse du PIB ont joué un rôle positif”

Le déficit, lui, reste pourtant élevé... Jean Deboutte, directeur de l'Agence fédérale de la dette, publie "ses comptes" ce jeudi.

Jean Deboutte, directeur de l'Agence fédérale de la dette.
Jean Deboutte, directeur de l'Agence fédérale de la dette. ©D.R. - Shutterstock
Fin 2020, le taux d'endettement public belge s'élevait à 112,8 % du PIB. Fin 2021, il serait de 112,5 %. À confirmer mais la Belgique s'est donc éloignée un peu du taux "alarmant" de 120 %, au-dessus duquel la BNB estime que le moindre choc (de taux par exemple) pourrait provoquer un effet d'emballement. "L'inflation et la hausse du PIB ces derniers mois ont joué un rôle positif", confirme Jean Deboutte, directeur de l'Agence fédérale de la dette, qui publiera "ses comptes" ce jeudi. Mais...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet