"Il soumet les gouvernements et l'industrie par la force de son ambition" : voici la personnalité de l'année selon Time magazine

Comme chaque année, le célébrissime magazine Time a décerné son titre de "Personnalité de l'année".

"Il soumet les gouvernements et l'industrie par la force de son ambition" : voici la personnalité de l'année selon Time magazine
©Brendan Smialowski / AFP
La Libre Eco

L'hebdomadaire américain a pris, depuis décembre 1927, l'habitude de décerner le titre de personnalité de l'année. En plus des honneurs, le lauréat a droit à sa tête en cover du célèbre magazine.

Pour l'année 2021, c'est le fantasque entrepreneur et milliardaire sud-africain Elon Musk qui a été sélectionné. Le dernier grand patron américain à l'avoir obtenu est le PDG de Facebook Mark Zuckerberg, récompensé en 2010.

Sur ses réseaux, le magazine Time explique que "beaucoup de gens sont décrits comme plus grands que nature, mais peu le méritent. Combien d'entre nous dépassent réellement leur durée de vie ? Combien d'entre eux figureront dans les manuels qu'étudieront nos descendants ? Il y a quelques années à peine, Musk était considéré comme un escroc fou sur le point de faire faillite. Aujourd'hui, ce timide Sud-Africain atteint du syndrome d'Asperger, qui a échappé à une enfance brutale et surmonté une tragédie personnelle, soumet les gouvernements et l'industrie par la force de son ambition."

>> Lire également : Le défi de l'ONU pour Elon Musk et sa fortune

Pour Musk, "l'objectif global" est de "rendre la vie multi-planétaire et de permettre à l'humanité de devenir une civilisation spatiale". L'homme naturalisé canadien, puis américain, souhaite "construire une ville autonome sur Mars et y amener les animaux et les créatures de la Terre. Une sorte d'arche de Noé futuriste."

Le patron du fabricant de véhicules électriques électriques Tesla et de la société d'exploration spatiale SpaceX possède une fortune estimée à 265,4 milliards de dollars par le magazine Forbes. M. Musk, 50 ans, succède au président des États-Unis Joe Biden et sa vice-présidente Kamala Harris.

Une année faste

L'année 2021 a été faste pour Elon Musk, personnalité fantasque et coutumier d'envolées sur Twitter où il compte plus de 66 millions d'abonnés.

SpaceX a remporté en avril un contrat exclusif avec la Nasa pour envoyer les premiers astronautes sur la Lune depuis 1972. En septembre, la société a envoyé dans l'espace quatre touristes spatiaux pour la première mission orbitale de l'Histoire ne comptant aucun astronaute professionnel à bord.

M. Musk parle avec enthousiasme de son projet de coloniser Mars au cours des prochaines années. Tesla, dont la valeur boursière a dépassé les 1.000 milliards de dollars à Wall Street en octobre, continue pour sa part de dominer le marché très prisé des véhicules électriques.

"Notre objectif avec Tesla a toujours été de servir d'exemple à l'industrie automobile en espérant que les autres constructeurs fabriquent aussi des véhicules électriques afin d'accélérer la transition vers des technologies durables", a indiqué M. Musk dans un entretien accordé au Time.

Le dirigeant a lancé il y a quelques semaines un sondage sur Twitter, demandant à ses abonnés s'il devait ou non vendre 10 % de ses actions dans l'entreprise. La majorité des participants s'y est dit favorable.

M. Musk a depuis écoulé plus de 11 millions d'actions Tesla.

Côté divertissement, il a animé en mai la célèbre émission de divertissement "Saturday Night Live" sur NBC. Sur son réseau social de prédilection, M. Musk vante fréquemment certaines cryptomonnaies, dont le Dogecoin, ses tweets provoquant souvent de fortes variations de cours.

Sur le même sujet