Le prix élevé du gaz coûte chaque mois 1,8 milliard d'euros à l'économie belge

D'après la Banque nationale de Belgique (BNB).

Le prix élevé du gaz coûte chaque mois 1,8 milliard d'euros à l'économie belge
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Les prix historiquement élevés du gaz représentent une facture énorme pour l'économie belge, d'après la Banque nationale de Belgique (BNB).

Chaque mois, le tarif du gaz génère un surcoût de 1,8 milliard d'euros pour notre économie, a calculé la BNB en marge des perspectives économiques. Il s'agit toujours de moyennes. En effet, pendant les mois d'hiver - lorsque la consommation de carburant est plus importante - le coût supplémentaire est beaucoup plus élevé.

La Banque nationale est parvenue à cette conclusion en comparant les prix moyens du gaz au cours des dernières années avec les niveaux actuels. Le gaz naturel est historiquement cher en raison de l'étroitesse du marché, à des prix supérieurs à 100 euros par mégawattheure.

Ce sont surtout les entreprises qui paient le prix de revient, en partie à cause des salaires plus élevés. Les familles sont "relativement bien protégées" contre ces hausses de prix par l'indexation de ces salaires, selon la banque centrale.

La Banque nationale part en effet du principe que les prix du gaz baisseront l'année prochaine.

Sur le même sujet