"Pourquoi ne pas intégrer la pension complémentaire dans les négociations salariales ?"

Une enquête d’Assuralia liste les difficultés d’accès au deuxième pilier des pensions.

Actuellement, les versements des travailleurs salariés dans les plans d’assurance de groupe se montent à 1 % de leur salaire en moyenne. L’objectif pour le futur : 3 %.
Actuellement, les versements des travailleurs salariés dans les plans d’assurance de groupe se montent à 1 % de leur salaire en moyenne. L’objectif pour le futur : 3 %. ©BELGA
Le deuxième pilier des pensions complémentaires est celui des pensions extralégales complémentaires financées en entreprises. Sujet sensible. Depuis que la ministre des Pensions Karine Lalieux (PS), s’appuyant...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet